EN POURSUIVANT VOTRE NAVIGATION SUR BORNTOPROTECT.COM, VOUS ACCEPTEZ L'UTILISATION DE COOKIES DESTINÉS À AMÉLIORER LA PERFORMANCE DE CE SITE, À EN ADAPTER LES FONCTIONNALITÉS ET À VOUS PROPOSER DES PUBLICITÉS ADAPTÉES À VOS CENTRES D'INTÉRÊT. EN SAVOIR PLUS ET PARAMÉTRER LES COOKIES

X

Etudes à l’étranger : ce qu’il faut prévoir

Ca y est, votre enfant envisage de quitter le nid familial pour passer tout ou partie d’une année scolaire à l’étranger !  Une démarche à préparer longtemps à l’avance sur le plan administratif afin d’éviter les mauvaises surprises. Voici quelques pistes pour vous aider à  appréhender le plus sereinement possible le départ de votre enfant : 

Sécurité sociale : les démarches à effectuer

Si votre enfant a moins de 20 ans, ses frais médicaux urgents seront remboursés par votre caisse d'Assurance Maladie dans la limite des tarifs forfaitaires français en vigueur, à condition qu’il fréquente un établissement le préparant à un diplôme officiel, qu’il puisse fournir un certificat de scolarité, et qu’il revienne au moins une fois en France au cours de son année universitaire.

S’il a plus de 20 ans, ou qu’il part plus d’un an sans être votre ayant-droit, il devra s’inscrire auprès du régime étudiant de sécurité sociale de son pays d’accueil. S'il n'existe pas de régime étudiant, il devra s’affilier auprès du régime local de sécurité sociale.  Vous pouvez également l’inscrire à la Caisse des Français de l'étranger (CFE) à condition qu’il ait la nationalité française.

Le point sur les remboursements médicaux

Le point sur les remboursements médicaux

S’il effectue son séjour dans un pays de l’Espace Economique Européen (E.E.E), votre enfant devra faire une demande de Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM) afin d’être remboursé sur le tarif de base français. Elle est gratuite, valable deux ans et disponible sur simple demande auprès de votre Caisse d'assurance maladie. Comptez deux semaines de délai pour l’obtenir.

Dans un pays hors de l’Espace Economique Européen, votre enfant sera également remboursé sur le tarif de base français mais certains pays comme les Etats-Unis pratiquent des tarifs bien plus élevés que les standards français.  Afin d’être remboursé dans les frais réels, nous vous conseillons, quel que soit le pays de destination de votre enfant, de souscrire à une complémentaire santé qui permettra de couvrir les frais non-pris en charge, et vous apportera une aide en cas de nécessité de rapatriement.

Assurer son enfant en cas d’accident à l’étranger

Si votre enfant voyage dans un pays de l'Union européenne, l'assurance responsabilité civile est obligatoire. Elle vous permet d'être couvert si votre enfant mineur est responsable d'un accident ou cause un dommage à autrui (détérioration de lunettes ou d'un instrument de musique, blessure...). L'assurance responsabilité civile est généralement incluse dans votre contrat multirisques habitation ou, à défaut, dans l'assurance scolaire de votre enfant.

En gardant en tête ces quelques informations essentielles, vous serez à même de préparer au mieux le départ de votre enfant à l’étranger. Assure-vous de réaliser toutes les démarches administratives nécessaires bien en avance afin de ne rien oublier et de ne pas vous retrouver dans l’urgence quelques jours avant le départ !

loader